Cousins ​​esquive les questions sur les vaccins :

Lors de sa première conférence de presse après avoir raté quatre séances d’entraînement alors qu’il figurait sur la liste Réserve / COVID-19 de la NFL, Kirk Cousins ​​​​a passé dix minutes à danser autour des questions sur les vaccins. Il a qualifié cela de « question de santé très privée » et a refusé de dire si cette situation – les cousins ​​non vaccinés ont dû s’isoler pendant cinq jours après avoir été considérés comme des contacts étroits à haut risque avec la recrue QB Kellen Mond, qui est testée positive – avait il envisage de changer sa position sur la vaccination.

Sans le dire carrément, Cousins ​​​​a clairement indiqué que la réponse à cette question est non.

« Je suis en paix avec l’endroit où je suis et je suivrai attentivement les protocoles », a-t-il déclaré lorsqu’on lui a demandé si la vie aurait été plus facile s’il avait reçu le vaccin.

Concernant cette situation spécifique, Cousins ​​​​a déclaré que le problème était la taille de la salle de réunion du quart-arrière des Vikings.

« J’ai eu six tests négatifs depuis la dernière fois que j’étais avec Kellen, je n’ai aucun symptôme, donc je n’ai pas de COVID », a-t-il déclaré dans sa déclaration d’ouverture. « La dernière fois que j’étais dans une pièce avec Kellen, c’était il y a six jours, et je sais depuis que je suis à la maison que les traceurs que nous portons montraient en fait que je n’étais pas aussi proche que je l’étais. J’ai compris qu’il s’agissait d’un contact étroit, c’est-à-dire d’être à un certain nombre de mètres.Le défi était que la salle de réunion dans laquelle nous nous rencontrions était jugée trop petite pour avoir été dans une pièce ensemble, même si nous étions significativement séparés l’un de l’autre. Nous avons donc depuis déménagé dans une autre salle de réunion et d’après ce que j’ai compris, si nous nous étions rencontrés dans une salle plus grande, je n’aurais pas manqué l’entraînement. »

Des cousins ​​​​ont expliqué qu’il ferait tout son possible pour suivre « de près » les protocoles de la ligue et éviter d’être à nouveau considéré comme un contact étroit. Il a également mentionné des mesures extrêmes comme se réunir à l’extérieur : « si cela signifie se rencontrer à l’extérieur sous un poteau en janvier, si c’est ce qu’il faut pour se rendre aux séries éliminatoires et participer aux matchs éliminatoires et gagner les matchs éliminatoires, alors c’est là que nous nous rencontrerons » – ou installez une barrière en plexiglas autour de l’endroit où il se trouve dans la structure de l’équipe.

Le quart-arrière vétéran a utilisé le terme « tout ce dont vous avez besoin » à plusieurs reprises lorsqu’il a expliqué comment il pouvait rester sur le terrain cette année et ne manquer aucun match.

« Jusqu’à ce que je puisse être testé positif et avoir des contacts étroits, je serai là pour chaque match », a-t-il déclaré.

Apparemment, la seule chose à laquelle son sentiment « quoi qu’il en coûte » ne s’applique pas est d’obtenir le vaccin que 90% des joueurs de la NFL, pratiquement tous ses entraîneurs et membres du personnel, et plus de 165 millions d’Américains ont reçu. .

Si les cousins ​​​​se faisaient vacciner, éviter d’être en contact étroit serait beaucoup moins préoccupant. Selon les protocoles de la NFL, les joueurs vaccinés dont le test est positif ou qui sont en contact étroit peuvent revenir dans les 24 heures avec des tests négatifs consécutifs. Les cousins ​​pourraient choisir cette voie et ne pas avoir à recourir à des mesures extrêmes pour rester sur le terrain. Au lieu de cela, même en faisant ce qu’il peut pour être alerte, il continuera à courir le risque d’être mis à l’isolement pendant cinq jours – ou plus, s’il est lui-même testé positif – à tout moment.

Avec tout ce dont il parle, le moyen le plus simple et le plus simple de le faire serait de simplement se faire vacciner, n’est-ce pas ?

« D’accord, » dit-il. « Et la NFL nous a encouragés à nous faire vacciner. Comme je l’ai dit, c’est juste une décision de santé très privée et je vais la garder privée en tant que telle. »

Cousins ​​​​a déclaré qu’il faisait ses recherches, mais il a également déclaré qu’il n’avait jamais parlé au Dr Allen Sills, le médecin-chef de la NFL. Il a déclaré que les protocoles actuels de la ligue sont « fluides » et pourraient changer à tout moment cette saison. Il a déclaré que le déplacement des salles de réunion empêcherait une répétition de ce qui s’est passé la semaine dernière. Des cousins ​​​​ont également déclaré que 2020 a montré que les protocoles fonctionnent, que les masques et la distanciation sociale fonctionnent.

Le problème avec ce sujet est que nous sommes maintenant en 2021, qu’il existe une variante Delta qui se propage à travers le pays et qu’un vaccin sûr et efficace est disponible pour tout le monde.

L’entraîneur-chef des Vikings, Mike Zimmer, a été très direct dans sa frustration envers ses joueurs non vaccinés et les gens à travers le pays qui ne seront pas vaccinés. Les préoccupations de Zimmer ne concernent pas seulement le football, mais aussi la protection des personnes contre la variante Delta avec le nombre de cas en augmentation.

Des cousins ​​​​ont déclaré que lui et Zimmer avaient eu une « terrible conversation » mercredi soir. Il a refusé de révéler ce qui avait été dit, mais a expliqué qu’il s’agissait d’une « discussion très positive » et qu’il s’en est sorti très bien.

Les choses sont pour l’essentiel revenues à la normale pour le moment. Les cousins ​​​​et Nate Stanley ont été activés à partir de la liste Réserve / COVID-19 jeudi, bien que Mond et le receveur large Myron Mitchell soient toujours présents. Cousins ​​​​sera de retour sur le terrain jeudi après avoir raté quatre entraînements pour la première fois de sa carrière de footballeur au lycée.

Cependant, le fait que le camp d’entraînement n’avait que quatre jours lorsque ce problème s’est produit n’augure rien de bon pour plus de cinq mois de navigation en douceur.

Cousins ​​​​est loin d’être le seul joueur non vacciné du Minnesota; les Vikings avoir le taux le plus bas de joueurs avec au moins un coup dans toute la NFL. Mais en tant que quart partant, il est le joueur le plus précieux et le moins remplaçable de la liste. Il est également le joueur le mieux payé de l’équipe et occupe un poste de leadership important en raison du poste qu’il occupe.

Cousins ​​ne s’inquiète pas d’une rupture qui se forme entre joueurs vaccinés et non vaccinés dans le vestiaire de l’équipe.

« Un groupe soudé », a-t-il déclaré. « Beaucoup de respect mutuel. Je ne pense pas que ce sera un problème. »

Cependant, c’est remarquable quand quelqu’un comme le demi de coin des Vikings Patrick Peterson dit qu’il pense qu’il est « trop ​​important pour que cette équipe ne se fasse pas vacciner », et que les Vikings ont besoin de toutes leurs mains sur le pont s’ils veulent être dans la meilleure position pour remporter un championnat.

Il n’en reste pas moins que Cousins ​​​​peut faire tout ce qu’il faut pour suivre les protocoles dans le but d’éviter d’être testé positif ou d’être en contact étroit avec quelqu’un qui le fait, mais ce n’est pas tout à fait évitable. En choisissant de ne pas se faire vacciner, il se met lui-même et son équipe dans une situation de désavantage concurrentiel en raison des protocoles d’isolement beaucoup plus stricts qui existent pour les joueurs non vaccinés.

Peut-être réussira-t-il sa mission et il n’y aura pas de problèmes. Ou peut-être que quelque chose comme ça se reproduira, Cousins ​​​​manquera un match ou deux, et les espoirs des Vikings en séries éliminatoires en prendront un coup à cause de cela.

Si cela se produit, on ne peut que se demander quel serait l’accueil des joueurs vaccinés dans les vestiaires qui font vraiment « tout ce qu’il faut » pour amener un Super Bowl au Minnesota.

Share.

Comments are closed.