Le Canada s’est-il fait voler un penalty contre la Belgique?

0
1
Wurde Kanada beim Elfmeterschießen gegen Belgien beraubt?

Le Canada n’a pas réussi à marquer sur un penalty au début de son match contre la Belgique mercredi, mais il aurait dû avoir une autre occasion quelques minutes plus tard. Il semblerait que les arbitres leur aient volé la chance avec une erreur cruciale.

Le Canada a obtenu un penalty à la 10e minute après qu’un joueur belge ait dévié un tir avec son bras. Le gardien belge Thibaut Courtois a sauvé le tir d’Alphonso Davies pour garder le match sans but.

Puis à la 13e minute, le Canadien Tajon Buchanan a été sifflé à tort pour un hors-jeu sur un jeu où l’attaquant belge Eden Hazard tentait de renvoyer le ballon à un coéquipier. Même si Buchanan était en position de hors-jeu, il n’aurait pas dû être déclaré hors-jeu puisque le ballon lui est venu d’un joueur adverse. Pour aggraver les choses, Buchanan a été victime d’une faute à l’intérieur de la surface et aurait dû se voir accorder un penalty.

Le Canada s’est fait voler une autre pénalité par l’arbitre. Le juge de touche a donné un hors-jeu lorsque Hazard a passé le ballon.#Coupe du monde Fifa #Qatar2022 #BELCAN pic.twitter.com/ht5ZSvzgiy

— Manish (@tobimanish) 23 novembre 2022

La Belgique a pris les devants 1-0 à la mi-temps. Après la mi-temps, l’analyste des règles de Fox, Mark Clattenburg, a expliqué que Buchanan avait été « clairement victime d’une faute » et que le jeu n’aurait pas dû être arrêté pour hors-jeu. Il a déclaré que les responsables de la salle de lecture vidéo auraient dû comprendre l’erreur.

« La seule question serait de savoir si l’arbitre a sifflé ? Nous avons vérifié cela, et il est clair que l’arbitre a sifflé le hors-jeu après la faute », a déclaré Clattenburg. « Donc, donc (ils auraient dû donner) la possibilité au VR de vérifier si cela aurait dû être un penalty.

« Ce que je ne comprends pas, c’est qu’il y a cinq officiels dans la salle de réalité virtuelle. Je ne peux que supposer qu’ils ont utilisé les lignes de hors-jeu, la nouvelle technologie semi-automatisée, et ensuite ce qui s’est passé, c’est qu’ils ont dû valider – ce qui est toujours une erreur humaine – que la technologie a accepté que (la passe) provenait de son coéquipier et non un défenseur. Par conséquent, je ne peux que supposer que c’était une erreur humaine de la part du VR et que le Canada aurait dû obtenir un deuxième penalty. »

Ce n’est que la deuxième fois que le Canada se qualifie pour la Coupe du monde, avec leur autre apparition en 1986. Ils sont entrés mercredi comme un gros outsider mais ont dominé la Belgique pendant une grande partie du match.